FAIAOAHE - Message de Rémy

11-01-2015

Alors les autres événements de cette journée de samedi: Le vent et la mer se sont bien établis sur une allure de transat classique. 20kn de NE. Houle raisonnable.

 

Nous avons démarré vent arrière full GV + Yankee au vent. Assez efficace, mais nous recalait un peu au sud. La question étant: "quand tu es seul sur une option (option Nord de l'ortho en ce qui nous concerne), as tu une chance d'avoir raison" ? Merci de vos reflexions philosophiques sur ce sujet. Après les calculs trigonométriques de l'amiral sous-marinier, associés à un routage Maxsea, décision prise de faire un peu de vitesse sous spi, en restant au dessus de tout le monde. Inch Allah (non, ce n'est pas drôle, surtout aujourd'hui, c'est par défi...). 
Donc spi (fantastique ce spi de 230m2, merci All Purpose). Donc rupture de drisse. Donc chalutage. Donc tout le monde à la manoeuvre. Bateau à vitesse réduite près du vent, spi récupéré, on rechaussette l'ensemble et hop ça repart en tête. Mais une bonne heure à se traîner à 7kn pendant toute cette manoeuvre (heureusement de jour...) 
Quant à l'aspect gastronomique de notre croisière: Margot a entrepris la quiche de bon matin (c'est une contrepétrie). Avec plein de trucs incroyables dans cette quiche. Mais après une heure de cuisson au four à 200*, la quiche était toujours molle et liquide. Alors on a mangé des pâtes au pesto. Un peu triste. Mais bon, en fin d'après-midi la quiche était cuite. Alors ce sera pour demain midi, car ce soir c'est poulaga au curry. Lucie en cuisine (finalement je crois qu'elle a du talent en cuisine Lucie), sous les conseils avisés de Philippe (excellent en épices) qui a très envie de mettre une ligne à l'eau pour que les épices Roellinger "Poudre Nevis" base origan sauge paprika, thym moutarde épices, "qui accompagnement merveilleusement filets de poisson ou coquilles st Jacques" aient une utilité définitive (même si des coquilles, par 3000m de fonds, on va pas en râcler beaucoup). On le fera quand on n'aura plus aucun espoir sur le classement... 
Et puis, et puis, nous avons passé les 2222 NM jusqu'à l'objectif.  Quant au premier animal à venir à notre rencontre depuis 4 jours: un paille en queue, qui a tournicoté autour du bateau pendant 3 minutes, mais a poursuivi sa route vers le Nord alors qu'on avait plein de trucs à lui proposer (cf les moineaux de Cannes-Canaries qui se sont fait une bouffe incroyable à bord: pommes, pain etc...). 
Jordan bricole les crépines de pompes de cale en chantant Brel, Stefan est en pied de mât depuis 2h à contrôler le réglage du spi et prêt à intervenir, Margot relance les aquarelles (à défaut de succès sur la quiche), Bernard vient de monter le bateau à 12,4kn sous spi, l'écoute réglée au millimètre par Alexis qui a chopé un petit rhume alors on prend soin de lui, et aussi de Greg qui contredit ce qui est dit. Et juste avant le coucher du soleil, Jordan est monté le long de l'étai de Y changer une écoute qui a ragué cette nuit (vraisemblablement coincée sous l'enrouleur de trinquette, c'est balot). 
Voilà les nouvelles de votre équipage. Sommes toujours en 4ème position, et Amazon a repris le lead, bravo à Olivier et son équipage qui fait un sans faute depuis mercredi (enfin, vu d'ici cela ressemble à un sans faute). Et à l'instant, tombée de nuit avant le dîner, Margot Lucie et Jordan entonnent des chants de marins (Santiano, Recouvrance) accompagnés par Yves à l'harmonica. Bon ça va finir par ressembler à une transat en croisière cette course hauturière.... Nous vous embrassons, et pensons à vous qui pensez à nous. Soyez fous, soyez insatiables (Steve Jobs / Stanford); 

Nous avons démarré vent arrière full GV + Yankee au vent. Assez efficace, mais nous recalait un peu au sud. La question étant: "quand tu es seul sur une option (option Nord de l'ortho en ce qui nous concerne), as tu une chance d'avoir raison" ? Merci de vos reflexions philosophiques sur ce sujet. Après les calculs trigonométriques de l'amiral sous-marinier, associés à un routage Maxsea, décision prise de faire un peu de vitesse sous spi, en restant au dessus de tout le monde. Inch Allah (non, ce n'est pas drôle, surtout aujourd'hui, c'est par défi...). 

Donc spi (fantastique ce spi de 230m2, merci All Purpose). Donc rupture de drisse. Donc chalutage. Donc tout le monde à la manoeuvre. Bateau à vitesse réduite près du vent, spi récupéré, on rechaussette l'ensemble et hop ça repart en tête. Mais une bonne heure à se traîner à 7kn pendant toute cette manoeuvre (heureusement de jour...) 

Quant à l'aspect gastronomique de notre croisière: Margot a entrepris la quiche de bon matin (c'est une contrepétrie). Avec plein de trucs incroyables dans cette quiche. Mais après une heure de cuisson au four à 200*, la quiche était toujours molle et liquide. Alors on a mangé des pâtes au pesto. Un peu triste. Mais bon, en fin d'après-midi la quiche était cuite. Alors ce sera pour demain midi, car ce soir c'est poulaga au curry. Lucie en cuisine (finalement je crois qu'elle a du talent en cuisine Lucie), sous les conseils avisés de Philippe (excellent en épices) qui a très envie de mettre une ligne à l'eau pour que les épices Roellinger "Poudre Nevis" base origan sauge paprika, thym moutarde épices, "qui accompagnement merveilleusement filets de poisson ou coquilles st Jacques" aient une utilité définitive (même si des coquilles, par 3000m de fonds, on va pas en râcler beaucoup). On le fera quand on n'aura plus aucun espoir sur le classement... 

Et puis, et puis, nous avons passé les 2222 NM jusqu'à l'objectif.  Quant au premier animal à venir à notre rencontre depuis 4 jours: un paille en queue, qui a tournicoté autour du bateau pendant 3 minutes, mais a poursuivi sa route vers le Nord alors qu'on avait plein de trucs à lui proposer (cf les moineaux de Cannes-Canaries qui se sont fait une bouffe incroyable à bord: pommes, pain etc...). 

Jordan bricole les crépines de pompes de cale en chantant Brel, Stefan est en pied de mât depuis 2h à contrôler le réglage du spi et prêt à intervenir, Margot relance les aquarelles (à défaut de succès sur la quiche), Bernard vient de monter le bateau à 12,4kn sous spi, l'écoute réglée au millimètre par Alexis qui a chopé un petit rhume alors on prend soin de lui, et aussi de Greg qui contredit ce qui est dit. Et juste avant le coucher du soleil, Jordan est monté le long de l'étai de Y changer une écoute qui a ragué cette nuit (vraisemblablement coincée sous l'enrouleur de trinquette, c'est balot).

Voilà les nouvelles de votre équipage. Sommes toujours en 4ème position, et Amazon a repris le lead, bravo à Olivier et son équipage qui fait un sans faute depuis mercredi (enfin, vu d'ici cela ressemble à un sans faute). Et à l'instant, tombée de nuit avant le dîner, Margot Lucie et Jordan entonnent des chants de marins (Santiano, Recouvrance) accompagnés par Yves à l'harmonica. Bon ça va finir par ressembler à une transat en croisière cette course hauturière.... Nous vous embrassons, et pensons à vous qui pensez à nous. Soyez fous, soyez insatiables (Steve Jobs / Stanford); 

 

Retour