GWENEVEN - « Grib or not grib that is the question »

20-01-2015

on a une une super journée de glisse alors que c'était la molle prevue jusqu'a 32 noeuds de vent sous spi lourd... grain orageux on etait tous sur le pont a poil avec dove le gel douche preféré en se delectant de l'eau douce venue du ciel... mais pas assez malheureusement pour bien se laver.

 

grib or not grib that is the question
on a une une super journée de glisse alors que c'était la molle prevue jusqu'a 32 noeuds de vent sous spi lourd... grain orageux on etait tous sur le pont a poil avec dove le gel douche preféré en se delectant de l'eau douce venue du ciel... mais pas assez malheureusement pour bien se laver.
la chaleur etait moins inntense et on regarde le decompte des miles avec a la fois de l'excitation et mele aussi a un peu tristesse de voir bientot la course se terminer. va t 'on faire comme bernard moteissier continuer tout droit ??? suspens a l'arrivée. gildas passe plusieurs heures a la table a carte etudiant le moindre detail... je sais pas a quelle place on arivera mais une chose est sur c'est qu'on va pas lacher grand chose. matossages du bateau selon la force du vent... le vieux swan est mené comme un figaro .
on apprend tous enormement et on est devenu tous des barreurs et merite avec chacubn sa specialité. lucas c'est le barreur de gros temps tandis que clement et moi assurons dans le temps medium. gildas quand a lui peut rester des heures de suite en pleine nuit noire dans 30 noeuds de vends sans quon sente rien a l'interieur...
bises

la chaleur etait moins inntense et on regarde le decompte des miles avec a la fois de l'excitation et mele aussi a un peu tristesse de voir bientot la course se terminer. va t 'on faire comme bernard moteissier continuer tout droit ??? suspens a l'arrivée. gildas passe plusieurs heures a la table a carte etudiant le moindre detail...

je sais pas a quelle place on arivera mais une chose est sur c'est qu'on va pas lacher grand chose. matossages du bateau selon la force du vent... le vieux swan est mené comme un figaro .on apprend tous enormement et on est devenu tous des barreurs et merite avec chacun sa specialité. lucas c'est le barreur de gros temps tandis que clement et moi assurons dans le temps medium. gildas quand a lui peut rester des heures de suite en pleine nuit noire dans 30 noeuds de vends sans qu'on sente rien a l'interieur...

bises

 

Retour