La direction de course : le garant d'une course réussie

10-07-2018

Le Directeur de course est un rouage essentiel dans le bon déroulement d’une épreuve, mais son action va bien au-delà du simple suivi de l’épreuve. François Séruzier, Directeur de course de la Panerai Transat Classique 2019, détaille les différentes facettes de sa fonction.

Si elle s’adresse en majorité à des amateurs, la Panerai Transat Classique 2019 constitue une course à part entière. S’il en fallait une preuve, lors des trois éditions précédentes, tous les équipages ont montré une ténacité, une détermination et un engagement impressionnants. Pour les aider à aborder une telle épreuve en toute sérénité, le rôle du Directeur de course est essentiel. François Séruzier remplit cette tâche délicate sur la Panerai Transat Classique 2019, mais il s’appuie sur une solide expérience pour avoir déjà officié sur cette course d’exception depuis sa création en 2008, mais aussi sur l’Atlantic Trophée (Douarnenez-Horta-Douarnenez), sur des épreuves pour Mini 6.50, dont la Mini Transat 2015, ainsi que des compétitions destinées aux voiliers de type Figaro comme la Douarnenez Fastnet Solo. Il nous explique ses différentes missions.

« La fonction de Directeur de course ne s’exerce pas que pendant l’épreuve. Mon travail a commencé il y a déjà six mois pour aller visiter les bateaux intéressés et aider les propriétaires et capitaines à les préparer. La majorité des armateurs sont des amateurs et s’ils embarquent parfois des professionnels, ces derniers sont la plupart du temps davantage habitués aux régates côtières qu’aux courses océaniques. J’interviens pour les conseils sur le matériel de sécurité, depuis les balises personnelles, le positionnement par satellite, jusqu’à la trousse à pharmacie. Cela concerne aussi la préparation technique du bateau et l’incitation à participer, pour les équipiers, à des stages d’entraînement à la sécurité. Un certain pourcentage de l’équipage doit avoir effectué un stage de ce type, sachant qu’il existe des équivalences pour les marins professionnels surdiplômés. Cette activité continue même durant la semaine précédent le départ, avec l’aide à la vérification du matériel de sécurité, l’assurance de la présence à bord de la balise de détresse et de sa validité, ainsi que celles du radeau de survie.
Mon action comporte aussi l’étude des lieux de départ et d’arrivée. Il faut s’assurer la qualité d’accueil pour des yachts classiques allant de 11 à 50 m, cela signifie vérifier pour chaque marina la profondeur, les quais, la fourniture d’eau et d’électricité. Il faut aussi étudier le positionnement des lignes de départ et d’arrivée, envisager le parcours à la sortie de l’archipel canarien et à l’approche des îles antillaises. Le fait de retrouver Lanzarote et Marina Lanzarote pour le départ facilite les choses. Je suis content d’y retrouver une équipe compétente et motivée dans tous les aspects de l’organisation.
En parallèle, il faut contacter les autorités maritimes, établir des relations avec les clubs locaux et engager la collaboration avec le Fédération Française de Voile. Avec cette dernière, nous établissons les règles de course, disponibles en ligne sur le site de la Panerai Transat Classique 2019, et constituer l’équipe d’arbitres avec un Président du Comité de course et un Président du Jury, issus de la FFV.
Enfin, pour la course proprement dite, il y a les différents briefings d’avant-départ : celui de sécurité pour expliquer la procédure en cas d’alerte de l’un des concurrents et celui de météo, en collaboration avec une société spécialisée dans le suivi des courses au large, pour expliquer la situation des premiers jours. Une fois la course lancée, et parce que le routage à terre est interdit (seules des informations gratuites et disponibles pour tous sont autorisées), je prépare des bulletins météo quotidiens adressés à tous les participants, plus des bulletins d’alerte si cela est nécessaire. Les bateaux reçoivent aussi une fois par jour la position de tous les concurrents. Je suis aussi en contact avec les skippers et je fais le lien avec l’équipe communication de la course pour alimenter le site de la Panerai Transat Classique 2019. »


Pour contacter François Séruzier : +33 (0)6 33 02 81 28 fseruzier@wanadoo.fr

Retour