THE BLUE PETER - Epopee de Spis Ou 36 heures de folie avec les grands jupons de la vieille dame...

21-01-2015

17 janvier apres-midi, décision est prise de mettre les voiles d'avant au placard pour parer The Blue Peter de son spi 210 m2. Consciencieusement, la grande voile est littéralement saucissonnée avec des brins de laine censés nous permettre de la hisser comme un long fuseau le long du mat avant d'éclater au vent.

 

THE BLUE PETER - Epopee de Spis Ou 36 heures de folie avec les grands jupons de la vieille dame...
17 janvier apres-midi, décision est prise de mettre les voiles d'avant au placard pour parer The Blue Peter de son spi 210 m2. Consciencieusement, la grande voile est littéralement saucissonnée avec des brins de laine censés nous permettre de la hisser comme un long fuseau le long du mat avant d'éclater au vent. L'opération terminée, la manœuvre est simple, selon les dires du Captain : affaler la voîle d'avant en même temps que le spi ligote est envoyé dans les hauts. Hélas ! Notre marin du bord, Cory, laisse échapper la drisse au moment ou le spi se libère de ses frêles liens... Résultat : doigts brûlés, spi chalutant le long de la carne, trinquette affalé, bateau roulant dans les vagues en bousculant les hommes, stupéfaits...
Pas pour longtemps  ! Tout le monde se précipite pour récupérer la voile qui est bientôt étalée sur le pont pour y subir un nouveau corsettage aux brins de laine pendant que le blesse est soigné par le barreur du jour. Bientôt la voile à peine remise de son bain de mer se déploie sans coup férir. En début de soirée, l'imposante voile ballon qui semble respirer au rythme de la houle, se permet une fantaisie en voulant se regonfler : elle se met en huit, pincée a mi-hauteur, formant deux énormes bonnets, incongrus ! Très vite, Mat remet de l'ordre dans cette posture anarchique...
Pour l'équipage, la nuit  s'annonce tendue... A tort ! Tout se passe bien jusqu'au petit matin, ou la voile libertine se remet en huit. Elle est affalée et tentative est faite de la relancée après remise en ordre. Sans ficelage ! A tort. L'aventure de ce premier spi s'arrête pour le moment.
Un spi de 270 m2 est lancé mais il ne trouve rien de mieux que de faire un énorme noeud. Il est ramené en catastrophe, déployé sur le pont,lace, relance, avec succès cette fois. Dimanche  18 heures : substitution du 270 m2 par le plus petit spi de 210 m2. Le métier rentre, mais cette opération est fatale pour le petit spi. Il explose été se déchire en trois ! Nouvelle pêche le long de la coque et, dans la confusion, la drisse part en haut de mat ! Coup dur pour le team Bel Ami. Qu'importe ! Le Yankee est ressorti de son sac puis hisse. Pour la nuit !
Lundi matin 19. Tout le monde est sur le pont. Cory est hissé en haut de mat pour récupérer la drisse de spi. Et la, tout se passe  à merveille ! Bien vite, le voici de retour, la drisse de spi en main ! Puis, comme dans un rêve, le 270 m2 est établi ! Comme par des pros ! L'épopée des Spis vient de trouver enfin son terme... Depuis près d'une douzaine d'heure...
Cap  est mis sur la Martinique ! A 570 milles de notre but. Plus rien ne peut maintenant nous arrêter.
JT

L'opération terminée, la manœuvre est simple, selon les dires du Captain : affaler la voîle d'avant en même temps que le spi ligote est envoyé dans les hauts. Hélas ! Notre marin du bord, Cory, laisse échapper la drisse au moment ou le spi se libère de ses frêles liens...Résultat : doigts brûlés, spi chalutant le long de la carne, trinquette affalé, bateau roulant dans les vagues en bousculant les hommes, stupéfaits...Pas pour longtemps  !

Tout le monde se précipite pour récupérer la voile qui est bientôt étalée sur le pont pour y subir un nouveau corsettage aux brins de laine pendant que le blesse est soigné par le barreur du jour. Bientôt la voile à peine remise de son bain de mer se déploie sans coup férir.

En début de soirée, l'imposante voile ballon qui semble respirer au rythme de la houle, se permet une fantaisie en voulant se regonfler : elle se met en huit, pincée a mi-hauteur, formant deux énormes bonnets, incongrus ! Très vite, Mat remet de l'ordre dans cette posture anarchique...Pour l'équipage, la nuit  s'annonce tendue... A tort ! Tout se passe bien jusqu'au petit matin, ou la voile libertine se remet en huit. Elle est affalée et tentative est faite de la relancée après remise en ordre. Sans ficelage ! A tort.

L'aventure de ce premier spi s'arrête pour le moment.Un spi de 270 m2 est lancé mais il ne trouve rien de mieux que de faire un énorme noeud. Il est ramené en catastrophe, déployé sur le pont,lace, relance, avec succès cette fois.

Dimanche  18 heures : substitution du 270 m2 par le plus petit spi de 210 m2. Le métier rentre, mais cette opération est fatale pour le petit spi. Il explose été se déchire en trois ! Nouvelle pêche le long de la coque et, dans la confusion, la drisse part en haut de mat ! Coup dur pour le team Bel Ami.

Qu'importe ! Le Yankee est ressorti de son sac puis hisse. Pour la nuit !L

undi matin 19. Tout le monde est sur le pont. Cory est hissé en haut de mat pour récupérer la drisse de spi. Et la, tout se passe  à merveille ! Bien vite, le voici de retour, la drisse de spi en main ! Puis, comme dans un rêve, le 270 m2 est établi ! Comme par des pros !

L'épopée des Spis vient de trouver enfin son terme... Depuis près d'une douzaine d'heure...Cap  est mis sur la Martinique ! A 570 milles de notre but. Plus rien ne peut maintenant nous arrêter.

JT

 

Retour