Trois éditions inoubliables

Les concurrents de la Panerai Transat Classique 2019 n’auront qu’une idée en tête : rejoindre au palmarès les précédents vainqueurs de la Transat Classique.

En 2008, Stiren, le magnifique plan Stephens construit en 1963 et appartenant à Gildas Rostain, avait dominé une flotte de vingt-cinq engagés sur le parcours entre Agadir, au Maroc, et Saint-Barth.

Quatre ans plus tard, White Dolphin, construit au célèbre chantier italien Sangermani en 1967 et appartenant à Pascal Stefani remportait, en temps réel et en temps compensé, l’étape Saint-Tropez-Cascais et la course transatlantique entre Cascais, au Portugal, et l’île de La Barbade, et s’adjugeait la Panerai Transat Classique 2012.

En 2015, c'est une icône de la voile classique qui inscrit son nom sur le trophée perpétuel remis par l'Atlantic Yacht Club : Altair. Cette merveilleuse goélette de 1931 représente pour tous les amoureux du yachting un modèle par l'harmonie de ses lignes, le soin et l'exigence apportés à sa restauration et ses performances lors des grands rassemblements de classiques en Méditerranée.