Patience and time…

Here is a day that should bring smiles to the sailors. After many slow days with slow speeds, the wind is finally back on the fleet and, appart from Aramis who troubles to accelerate, all boats of the Panerai Transat Classique 2019 are sailing up to 7 knots and even 10 knots from Xarifa. Editions are consecutive but dissimilar. We recall when in 2015 yacht sailed at an average of 8 knots and Altair took only 13 days to reach Martinique Island, travelling over 1000 miles in 96 hours.

This year, with a tough weather from the beginning, the crews had to be patient pour get positionned at the right place, forming three groups.

At the North, the huge Schooner Xarifa, all alone, attempts to take back the leadership of the race sailing with 15 to 20 knots of wind, but no one want to share the top place with the 1927 old lady.

400 miles at the South Eilean intends to keep the lead and brings with it Coch y Bondhu, back to the first place on corrected time, Bryell II and Lys.

But in the middle, closer to the direct route, Stiren, Hilaria and Glen Maël are defending their positions, even if the gaps are inscreasing. With more presure in the sails, the big ones will be able to prove their worth but will it be enough to get rid of the small ones who keep holding on their back.

After a few days like this one prognoses will get more accurate.

 

Ranking on real time on 17.01 at 12h00 (UTC+1)

1- EILEAN    1617,1 mn to the arrival
2- STIREN    à 51,1 mn to the leader
3- XARIFA    à 64,2 mn to the leader
4- COCH Y BONDHU        à 69,5 mn to the leader
5- HILARIA   à 93,3 mn to the leader
6- GLEN MAEL        à 124,5 mn to the leader
7- BRYELL   à 133,9 mn to the leader
8- LYS           à 135,9 mn to the leader
9- ARAMIS   à 456,8 mn to the leader

 


LES MOTS DE LA MER

Bryell II

« Les alizés sont là. Pointe à 12 nœuds. Grains. Et pêche. »

Xarifa

« Cher François. Nous te signalons des problèmes de communication les dernières 24 heures à cause de notre antenne Vsat. En fait, j’ai essayé d’envoyer un message avec la cartographie Dolink et je ne sais pas si tu l’as reçu. Maintenant les communications sont rétablies et nous avons une activité opérationnelle à 100 %. Nous naviguons vite sur la route orthodromique (la plus proche de la route directe, NDLR) et nous pensons que dans les 2 ou 3 prochains jours, nous allons de nouveau nous battre avec les leaders en temps réel. Tout le monde va bien à bord et l’ambiance est formidable. Nous espérons aller vite les jours qui viennent… Merci et meilleures salutations. »

Eilean

« Petit mot de l’équipage d’Eilean. Petit déjeuner du jour : crêpes au Nutella ! Notre chef a décidé de nous gâter au milieu des changements de voiles avec un traitement spécial, la gîte du bateau et l’augmentation de la vitesse l’ayant probablement inspiré… Le déjeuner du jour : encore meilleur ! Oui, oui, nous naviguons aussi (parfois même en mangeant) et faisons notre maximum pour rester avec une flotte qui démontre de belles compétences ! Ciao.»