A partir du 12 janvier 15h00, le classement affiché sur la cartographie est le classement en temps compensé. 

Qu’est-ce que le temps compensé ?

Les bateaux de la course sont tous différents et la mesure de leur longueur, de leurs voiles,… permet de leur attribuer
un coefficient, que l’on appelle le rating du bateau. Le temps réel de course multiplié par ce rating donne le temps compensé. Le premier bateau au classement en temps réel (le plus proche de l’arrivée) peut donc ne pas être le premier en temps compensé qui tient compte des ratings.

 


 

Pour cette nouvelle édition, l’Atlantic Yacht Club, avec la complicité de Comet Organisation, a concocté un nouveau parcours susceptible de laisser s’exprimer les qualités marines des yachts engagés et le talent stratégique des navigateurs. Le 8 janvier prochain, l’île de Lanzarote, aux Canaries, sera le témoin du départ de la flotte de voiliers classiques pour une aventure de près de 3 000 milles (environ 5 500 km) pour atteindre l’île paradisiaque de Saint-Kitts, dans le nord de l’arc antillais. Dans les premières heures, les concurrents devront négocier la sortie de l’archipel canarien, plusieurs options se présentant à eux : contourner les îles par le Nord, par le Sud ou bien tenter de se faufiler au milieu au risque de subir des dévents ou au contraire des effets d’accélérations. Ensuite, une fois dans le régime des alizés, les équipages doivent travailler la glisse de leur voilier, faire porter le spi et éviter les bulles sans vent. Enfin, à l’approche des Caraïbes, les tacticiens auront à négocier au mieux l’atterrissage vers l’île de Saint-Kitts.