Patience et longueur de temps

Voilà une journée qui devrait donner le sourire aux marins. Après plusieurs journées plutôt ralenties, avec des vitesses assez basses, le vent est – enfin ! – revenu sur la totalité de la flotte et, hormis Aramis qui peine à recoller au peloton et à accélérer, les yachts de la Panerai Transat Classique 2019 naviguent tous à plus de 7 nœuds et même 10 pour Xarifa. Ainsi, les éditions se suivent et ne se ressemblent pas. On se souvient qu’en 2015 les voiliers alignaient des moyennes souvent proches de 8 nœuds et qu’Altair n’avait mis qu’un peu plus de 13 jours pour atteindre la Martinique, parcourant plus de 1 000 milles en 96 heures.

Cette année, avec une météo délicate à négocier depuis le départ, les équipages ont du faire preuve de patience pour venir se positionner au bon endroit, trois groupes se formant selon des options différentes déterminées par les navigateurs.

Au Nord, la grande goélette Xarifa, bien isolée, tente de profiter des 15 à 20 nœuds de vent pour reprendre le leadership de la course, mais personne ne veut céder la place à cette vieille Dame de 1927. 400 milles plus au Sud, Eilean compte bien conserver la tête – son avance en temps réel ne cesse de grimper – et elle entraine dans son sillage Coch y Bondhu, de nouveau premier en temps compensé, Bryell II et Lys.

Mais entre les deux, et donc plus proches de la route directe, Stiren, Hilaria et Glen Maël vont défendre avec acharnement leurs positions, même si les écarts se sont un peu creusés. Avec plus de pression dans les voiles, les grandes unités vont pouvoir faire parler leur puissance et jouer les lévriers des mers, mais sera-ce suffisant pour se débarrasser des « roquets » qui les tiennent aux mollets ? Après quelques bonnes journées à ce régime, les pronostics vont pouvoir s’affiner.

Classement en temps réel au 17/01 à 12h00 (UTC+1)

1- EILEAN    1617,1 mn jusqu’à l’arrivée
2- STIREN    à 51,1 mn du leader
3- XARIFA    à 64,2 mn du leader
4- COCH Y BONDHU        à 69,5 mn du leader
5- HILARIA   à 93,3 mn du leader
6- GLEN MAEL        à 124,5 mn du leader
7- BRYELL   à 133,9 mn du leader
8- LYS           à 135,9 mn du leader
9- ARAMIS   à 456,8 mn du leader

 


LES MOTS DE LA MER

Bryell II

« Les alizés sont là. Pointe à 12 nœuds. Grains. Et pêche. »

Xarifa

« Cher François. Nous te signalons des problèmes de communication les dernières 24 heures à cause de notre antenne Vsat. En fait, j’ai essayé d’envoyer un message avec la cartographie Dolink et je ne sais pas si tu l’as reçu. Maintenant les communications sont rétablies et nous avons une activité opérationnelle à 100 %. Nous naviguons vite sur la route orthodromique (la plus proche de la route directe, NDLR) et nous pensons que dans les 2 ou 3 prochains jours, nous allons de nouveau nous battre avec les leaders en temps réel. Tout le monde va bien à bord et l’ambiance est formidable. Nous espérons aller vite les jours qui viennent… Merci et meilleures salutations. »

Eilean

« Petit mot de l’équipage d’Eilean. Petit déjeuner du jour : crêpes au Nutella ! Notre chef a décidé de nous gâter au milieu des changements de voiles avec un traitement spécial, la gîte du bateau et l’augmentation de la vitesse l’ayant probablement inspiré… Le déjeuner du jour : encore meilleur ! Oui, oui, nous naviguons aussi (parfois même en mangeant) et faisons notre maximum pour rester avec une flotte qui démontre de belles compétences ! Ciao.»