THE BLUE PETER - « Dans les yeux des « rookies » »

19-01-2015

Une vraie INITIATION voilà comment résumer en un mot cette traversée encore loin de nous avoir livré ses dernières surprises...

 

THE BLUE PETER - « Dans les yeux des « rookies » »
Une vraie INITIATION voilà comment résumer en un mot cette traversée encore loin de nous avoir livré ses dernières surprises...
Selon notre PRÉCIEUX capitaine Mathew Barker après trois jours nous aurions pu être en short surfant dans un vent établi et nous voilà dix jours plus tard toujours en tenue de combat à être sans cesse surpris par les éléments ...
VIOLENCE  - c'est ce qui nous a avant tout surpris dans cette univers qui pour Henry, Jacques, Cory, Jerome et moi (soit 5/6 de notre équipage) était en tout point inconnu /// violence des éléments qui s abattait sur notre navire et que nous n avions pas anticipé à ces latitudes /// violence d un amarinage que nous pensions plus rapide /// violence de tous ces bruits et craquements en tout point non familiers rendant notre sommeil léger et peu réparateur /// violence de ce rythme imposé par des quarts qui reviennent toujours trop rapidement /// violence d un espace continu qui sans cesse heurte nos corps bien maladroits ...
La veille du départ un équipier de Gweneven nous livrait qu'en traversée il y avait une avarie par jours ... Nous en sommes à plus de trois .... Mais cela ne fait que renforcer la solidarité de notre petit groupe qui tous les jours se retrouve de plus en plus soudé et attentif. Des quarts parfois prolongés pour permettre aux plus fatigués de mieux récupérer ... Une élégante BIENVEILLANCE s'est naturellement installée à bord. 
Le COMMANDEMENT appris est "The Cup of Tea Test" : prendre 30 minutes de calme et de réflexion avant toute décision importante. Il nous semble que dans notre monde actuel, où la seconde est devenu le grotesque étalon, c'est un mode opératoire à mettre en place de toute urgence ...
ÉMERVEILLEMENT est le sentiment partagé par tous après 2000miles parcourus. Cette lune rousse des premiers soirs ; ces marsouins qui par deux fois sont venus nous encourager ; ce tanker qui au loin et de nuit apparaissait comme une seconde lune ; ces levers de soleil qui repoussent un grain ; ce plaisir de se sentir enfin en osmose avec cette vieille dame de 85 ans qu'est The Blue Peter ; ce toucher de barre qui sous spi par 15N de vent est enfin devenu doux comme une caresse. Émerveillement d'avoir dépassé dans une belle ambiance nos limites personnelles et collectives. 
Cette grande régate transocéanique n'est pas vraiment un exercice de novice, après réflexion ! Nous comprenons mieux le HAUT NIVEAU des équipages qui nous entouraient à Lanzarotte mais si nous devions recommencer l'aventure du défi "Bel Ami" nous ne changerions RIEN car cette expérience de vie tient toutes ses promesse. 
Un dernier sentiment nous partage en ce moment : le plaisir de notre arrivée prochaine en Martinique pour enfin relâcher la concentration incessante et nécessaire liée à ce type de challenge et la mélancolie de bientôt laisser ce monde pur, simple et serein que nous offrent ce bel Océan Atlantique et cette magnifique ÉPREUVE. 
Nicolas Kenedi pour Bel Ami

Selon notre PRÉCIEUX capitaine Mathew Barker après trois jours nous aurions pu être en short surfant dans un vent établi et nous voilà dix jours plus tard toujours en tenue de combat à être sans cesse surpris par les éléments ...

VIOLENCE  - c'est ce qui nous a avant tout surpris dans cette univers qui pour Henry, Jacques, Cory, Jerome et moi (soit 5/6 de notre équipage) était en tout point inconnu
/// violence des éléments qui s abattait sur notre navire et que nous n avions pas anticipé à ces latitudes /// violence d un amarinage que nous pensions plus rapide
/// violence de tous ces bruits et craquements en tout point non familiers rendant notre sommeil léger et peu réparateur
/// violence de ce rythme imposé par des quarts qui reviennent toujours trop rapidement
/// violence d un espace continu qui sans cesse heurte nos corps bien maladroits ...

La veille du départ un équipier de Gweneven nous livrait qu'en traversée il y avait une avarie par jours ... Nous en sommes à plus de trois .... Mais cela ne fait que renforcer la solidarité de notre petit groupe qui tous les jours se retrouve de plus en plus soudé et attentif. Des quarts parfois prolongés pour permettre aux plus fatigués de mieux récupérer ...

Une élégante BIENVEILLANCE s'est naturellement installée à bord. 

Le COMMANDEMENT appris est "The Cup of Tea Test" : prendre 30 minutes de calme et de réflexion avant toute décision importante. Il nous semble que dans notre monde actuel, où la seconde est devenu le grotesque étalon, c'est un mode opératoire à mettre en place de toute urgence ...

ÉMERVEILLEMENT est le sentiment partagé par tous après 2000miles parcourus. Cette lune rousse des premiers soirs ; ces marsouins qui par deux fois sont venus nous encourager ; ce tanker qui au loin et de nuit apparaissait comme une seconde lune ; ces levers de soleil qui repoussent un grain ; ce plaisir de se sentir enfin en osmose avec cette vieille dame de 85 ans qu'est The Blue Peter ; ce toucher de barre qui sous spi par 15N de vent est enfin devenu doux comme une caresse. Émerveillement d'avoir dépassé dans une belle ambiance nos limites personnelles et collectives. 

Cette grande régate transocéanique n'est pas vraiment un exercice de novice, après réflexion ! Nous comprenons mieux le HAUT NIVEAU des équipages qui nous entouraient à Lanzarotte mais si nous devions recommencer l'aventure du défi "Bel Ami" nous ne changerions RIEN car cette expérience de vie tient toutes ses promesse. 

Un dernier sentiment nous partage en ce moment : le plaisir de notre arrivée prochaine en Martinique pour enfin relâcher la concentration incessante et nécessaire liée à ce type de challenge et la mélancolie de bientôt laisser ce monde pur, simple et serein que nous offrent ce bel Océan Atlantique et cette magnifique ÉPREUVE. 

Nicolas Kenedi pour Bel Ami

 

Retour